AS Sundhoffen : site officiel du club de foot de SUNDHOFFEN - footeo

Sundhoffen soigne le coup de Soleil

9 décembre 2014 - 09:23

Absents. Mercier, Bass, A. Djouhada, Dischler, Tekin, Tekbas : c’est l’impressionnante liste des absents, côté AS Sundhoffen, dimanche face au Soleil Bischheim. Et tous ces joueurs ont été bien remplacés par ceux qui se sont fait violence pour revenir de 0-2 à 2-2 afin de mettre le soleil hors d’état de luire. C’est le président Jacky Zins qui a livré le bon mot de la fin. « On a gagné 2-2 ! » Malgré les apparences, le résultat est encourageant !

• Loukili. Bischheim aussi avait un absent : il s’agit de l’avant Loukiki, 2e buteur de la DH avec sept réalisations à son actif !

• Thann. Dimanche prochain, pour la Coupe d’Alsace, l’AS Sundhoffen se déplace à Thann, sociétaire de la promotion, où l’équipe occupe une très bonne 2e position derrière les Espagnols de Mulhouse. Les Thannois sont allés gagner 0-3 à Habsheim, avant-hier. Question : le match aura-t-il lieu ? On annonce une semaine « détestable » et un « week-end pourri » , dixit Valérie Darmon, sur Europe 1, ce lundi 8 décembre.

• Hollande. François Hollande et sa chapka kazakh ont fait le buzz sur Internet ce week-end. Il a fait un émule, dimanche au Stade Raymond Bollinger. En effet, on ne pouvait pas ne pas remarquer ce quidam à l’épaisse moustache, coiffé de son imposante chapka lui masquant en partie le visage. On l’imaginait bien en Gengis Khan chevauchant dans les steppes d’Asie centrale.

• Heitz. Coup de chaud inadmissible du n° 5 du Soleil Bischheim. On jouait la 55e minute à 2-0 pour ses couleurs, il se saborde littéralement. Prié de sortir 10 minutes, Heitz (le chauffage !) se met à discuter, refuse d’obtempérer : M. Grandpré, l’arbitre, sort le rouge. « Mensch esch das a… » , la décence nous interdit de terminer la phrase (en anglais ça se dit « aschole ») lancée en alsacien un dirigeant bas-rhinois, et ce, d’une voix de stentor. Toute la tribune l’a parfaitement entendue.

• Retour. Rentré pour la première fois en jeu en DH cette saison (il avait fait une apparition en Coupe de France face à Hirtzbach), Steve Wolff n’a pas mis longtemps pour marquer un but splendide, de la fête. Il serait entré dans la cour des grands s’il n’avait pas vu le goal Asan s’interposer, et, surtout, si son but (hors-jeu ou pas ?) avait été validé à cinq minutes de la fin.

• Rognons et bouchées. Vendredi soir, une cinquantaine de personnes a participé à la soirée rognons blancs et bouchées à la reine proposée par l’AS Sundhoffen dans son club-house. Parmi elles, Anca et Bogdan Hagiescu, venus de… Bucarest, la capitale de la Roumanie. Le couple, qui espère beaucoup du « roumaniement » présidentiel du mois dernier, a été accueilli par Anne-Catherine et Francis Ernst, le plus Roumain des Sundhoviens. Francis est souvent intervenu à l’école (sous forme d’exposés et de fourniture de matériel scolaire) où Anca officiait. Il retourne en Roumanie chaque année depuis la chute de Ceausescu.

• Scoumoune. Yohann Lefèbvre a été très malchanceux face au Soleil Bischheim. Sur le premier but, alors qu’il s’apprêtait à sortir, il glisse. Le temps de retrouver ses appuis et ses esprits, il était trop tard et Mekki avait ouvert le score. Sur le 2e, un rebond et des mains pas assez fermes du jeune gardien de Sundhoffen ont contribué à la réussite du tir bas-rhinois. Ensommeillé donc au début, mais ensuite ensoleillé…

• Brésil. Le secrétaire de l’AS Sundhoffen a lu, toujours au cours de la soirée de vendredi, un texte où il parle de son voyage au Brésil en juin dernier à l’occasion de la Coupe du monde. Il a pratiquement occulté tout aspect sportif, encore frais dans les mémoires. Ce texte, intitulé « Un scénaRIO bien huilé, et sans impresaRIO » devrait paraître bientôt (à la fin de l’année) dans le nouveau bulletin communal.

• Remerciements. Christophe Faessel, l’entraîneur, et tout le club de Bergheim remercient José Dos Reis pour le travail effectué et sa collaboration efficace qui s’est arrêtée ce jeudi 4 décembre.

• Extraordinaire. La prestation de Masselier dans les buts de Kaysersberg a été fantastique. À lui tout seul par un nombre incalculable d’arrêts décisifs, il a permis aux siens de préserver un match nul que Bergheim aura contesté jusqu’à la dernière seconde du match au sommet de la division 1.

Commentaires

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook AS Sundhoffen