AS Sundhoffen : site officiel du club de foot de SUNDHOFFEN - footeo

Hégenheim joue haut

18 décembre 2014 - 09:22

 

Si Hégenheim fréquente le podium, les réserves du FC Mulhouse et Saint-Louis/Neuweg sont dans le ventre mou, alors que Sundhoffen est juste au-dessus de la zone de flottaison.

Hégenheim (3e ). Pour leur deuxième campagne, les Diables Rouges d’Alain Roussel répondent présent. Généralement, cela se passe moins bien. Les partenaires de Gilles Richard possèdent des individualités expérimentées et un talent offensif indéniable.

Au sein de son effectif, Mickaël Stangl, le meilleur buteur du championnat, et un Kamel Benali toujours capable de faire la différence.

Malgré une place sur le podium, les défaites à répétition à domicile ternissent leur parcours. La dernière contre le FC Mulhouse II (1-5) interpelle. C’est simple : avec deux victoires supplémentaires, les camarades de Marcos Paulos seraient au niveau de Vauban Strasbourg.

Hors de leurs bases, c’est royal avec cinq succès en sept voyages. Reste à faire sérieusement le ménage à la maison.

FC Mulhouse II (6e ). Hakim Aïbèche, l’entraîneur mulhousien, est un formateur. Son équipe ne ressemble en rien à celle qui jouait le haut du tableau la saison passée. Les jeunes sont mis en avant.

La classe biberon continue de développer un jeu alléchant. Ses principes de jeu ne changent pas. À l’aise face aux grosses écuries, les coéquipiers de Mathieu Gausselan souffrent davantage contre les équipes physiques.

Vulnérable au Stade de l’Ill, la réserve mulhousienne brille carrément à l’extérieur. Depuis l’échec en ouverture contre le Racing Strasbourg II (1-3), les partenaires de Yann Assogna ont raflé quinze points en six rencontres, soit autant qu’à domicile (sept confrontations).

Le maintien ne devrait pas poser de problème

Au classement, tout est jouable pour les Mulhousiens qui ne comptent que quatre points de retard sur le groupe de tête. La démonstration d’efficacité lors de l’ultime match du cycle aller à Hégenheim (5-1) prouve que le potentiel est appréciable.

Les jeunes doivent confirmer ces bonnes dispositions. Plusieurs éléments ont déjà fréquenté le CFA, d’autres commencent à toquer à la porte comme Samba N’Diaye, Brahim Djafaar ou Akili.

La réserve devra certainement pallier les absences et autres blessures en équipe fanion. Après tout, la formation rime aussi avec la performance.

Saint-Louis/Neuweg II (7e ). Le promu haut-rhinois est incorrigible cette saison. Malgré un effectif scintillant, les joueurs de Sadik Kaymak piochent au Stade la Frontière, où tous les hôtes sont venus se servir.

Les chiffres traduisent réellement un malaise. En six rencontres, les Ludoviciens n’ont jamais connu la victoire. Dur à comprendre, au vu d’un effectif clinquant.

Frédéric Moalli explique : « On avait une grosse équipe au début. Certains sont partis, d’autres se sont blessés. Les résultats, du coup, ont été moins bons. À domicile, on n’y arrive pas.

« On n’a jamais pu aligner la même équipe deux fois de suite. Cédric Goepfert, un attaquant, ne vient plus, Mustapha Loukhiar est blessé depuis longtemps.

« Heureusement que nous avons raflé beaucoup de points hors de nos bases, sinon on aurait été mal. On se donne davantage, les terrains petits nous conviennent mieux. »

La seconde phalange doit revoir sa stratégie quand elle joue chez elle. Les points valent leur pesant d’or après la trêve.

Sundhoffen (10e ). Les équipes haut-rhinoises devraient renouveler logiquement leur bail, mais Sundhoffen, pour son grand retour, devra effectuer une phase retour plus convaincante.

Les Sundhoviens de Julien Stoetzer devront saisir l’avantage d’évoluer à domicile puisqu’ils sont sortis déjà sept fois. Les statistiques ne sont pas mauvaises.

Les partenaires de Xavier Imhoff détiennent la septième attaque de la DH et une défense assez solide, malgré le lourd score (0-7) encaissé à Hégenheim.

Reste, surtout, à serrer les rangs à l’extérieur, avec six défaites. Le bilan n’est pas fameux et montre les difficultés à surmonter. Globalement, Sundhoffen doit s’améliorer dans les gestions de match afin de franchir un palier.

Face aux grosses écuries, le promu haut-rhinois a souvent craqué de justesse. Sauf à Hégenheim…

Commentaires

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook AS Sundhoffen