AS Sundhoffen : site officiel du club de foot de SUNDHOFFEN - footeo

Le courage d’Illhaeusern

7 décembre 2015 - 07:54

SUNDHOFFEN 2 ILLHAEUSERN 2

Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Djedid, assisté de MM. Guillemain et Cessio Ruiz.

Buts : Wolff (11e ), A. Djouhada (13e ) pour Sundhoffen ; Miollany (70e , 90e+3) pour Illhaeusern.

 

Il remonte à loin le dernier derby entre l’un des trois protagonistes d’Excellence qui n’ait pas tenu ces promesses. Parce qu’une fois encore, si quelqu’un pensait l’affaire pliée au bout d’un quart d’heure, il se trompait lourdement, même si tout le confortait dans ce sens.

Sur une pelouse convenable et avec un temps idéal, il n’y a pas eu de round d’observation. Tout va très vite d’un but à l’autre et si Illhaeusern tient mieux le ballon, les occasions sont pour les Sundhoviens qui vont faire preuve de réalisme. Daki déborde et Carvigan est trop court sur le centre parfait qui suit (4e ). Mais Wolff, de la tête, sur un service identique d’A. Djouhada (1-0, 11e ), fait mouche. Les rôles s’inversent ensuite, pour le second but local (2-0, 13e ).

 

Le secteur offensif de Sundhoffen se montre très remuant pendant que l’arrière-garde visiteuse est bien à la peine. Les Illhousiens n’auront guère que deux munitions durant ce premier acte, avec Miollany qui part mais échoue sur Mercier (20e ), puis Ridosz complètement seul, qui manque son duel en envoyant le ballon bien au-dessus (35e ). La faute à un excellent Tekbas en défense centrale, qui s’est mué en muraille infranchissable.

Les locaux récitent leur football et sur une construction « barcelonesque », Daki enrhume Rennane, centre pour Carvigan qui frappe (32e ). Sans une parade de grande classe de Jung, les débats étaient clos.

Le petit Daki a éclaboussé de son talent ce premier acte et aurait même pu s’offrir un but de la tête, mais cette dernière finit juste à côté (32e ). À défaut de marquer, les Sundhoviens pensent le match bouclé quand Ernst quitte la pelouse après un tacle dangereux (40e ). À dix contre onze, mené 2-0 à l’extérieur, la cote est énorme pour un retour d’Illhaeusern.

Mais les hommes de Fuchs adorent ce genre de scénarios où plus personne ne miserait sur eux. Miollany part au duel avec Mercier, le bat mais sa frappe frôle le montant (50e ). Puis sa tête est claquée magistralement par ce même dernier rempart local (55e ).

Et quand Franzetti se change en gardien pour sortir deux parades de la tête, il y a de quoi haïr les dieux du football à Illhaeusern (68e ). Mais dans la foulée, Stefanovic dépose un maître coup-franc sur la tête d e l ’ a n c i e n a t t a q u a n t d’Holtzwihr, qui récompense les siens (2-1, 70e ).

Le match devient fou, se tend par moments, s’emballe à d’autres, mais tout cela sans occasions jusqu’au « money-time ». Ce sont encore les visiteurs qui s’illustrent. Ruch se manque, seul devant Mercier, mais sur un ballon difficile à négocier (86e ).

Malgré les efforts, le partage des points s’éloigne pour les uns et une victoire heureuse pour les autres se rapproche. Dernière minute de jeu : Miollany, encore et toujours, part au but. Bretz le descend juste avant la surface de réparation, pensant sûrement se sacrifier pour les siens en allant vers les vestiaires avant le coup de sifflet final. Mais est-il utile de nommer le tireur ? Miollany s’élance et d’une frappe un peu flottante, trouve la lunette du portier local (2-2, 93e ).

Un nul logique au vu de l’abné- gation et du courage des Illhousiens, tandis que la bande à Stotzer doit se sentir très frustrée de ne pas avoir su tuer la rencontre dans un premier temps et la gérer dans un second. R

Commentaires

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook AS Sundhoffen

STAGE U11 - U13