AS Sundhoffen : site officiel du club de foot de SUNDHOFFEN - footeo

Et Maadi surgit…

17 mai 2016 - 09:08

Racing HW 96 - Sundhoffen 1-0. Stade de la Foret. Mi-temps : 0-0. 300 spectateurs environ. Arbitrage de Mme Beyer assistée par MM. Diamin et Ouzaghla. Le but : Maadi (90e +4). Avertissements : Jacob (58e ) et Meyer A. (62e ) le RHW 96 ; Imhoff (40e ) et Kuentz (51e ) pour Sundhoffen.

Au bout du temps additionnel, Renaud Maadi, en surgissant au nez et à la barbe d’une défense adverse aux abois, a offert hier une précieuse mais méritée victoire aux siens dans un derby tendu et serré jusqu’au bout.

Au passage, l’ancien Colmarien fait d’ailleurs preuve d’un véritable sens de la repartie car, un tour de chrono plus tôt (90e +3), il avait déjà eu l’occasion de sceller l’issue des débats. Mais une minute p lus tard, il se trouve à point nommé sur le centre millimétré de Ndiaye pour enfin tromper un Julien Mercier infranchissable jusque-là. Fin de match totalement échevelée et sous l’emprise des « choucroutiers » qui n’ont pas volé leur succès, portant le bilan de Jonathan Jäger, qui a pris le relais de Julien Michon au poste d’entraîneur, à 5 victoires, 2 nuls et une seule défaite. « C’est la passion qui m’anime, comme elle m’a toujours animée tout au long de ma carrière. J’ai repris un groupe qu’on donnait comme condamné et avec ce nouveau succès, les joueurs sont à présent récompensés, me donnant au passage beaucoup d’émotions » , relatait l’ancien pro messin au coup de sifflet final, dans l’allégresse générale. Car de la passion, il en fallait pour mettre à la raison une équipe visiteuse qui, dès le départ, a mis un savant maillage en place. Seul un Fuhrmann très en jambe dans son couloir crée quelques dangers, comme aux 8e et 10e.

De son côté, Michon ratisse nombre de balles, mais dès que la surface s’approchait, tout se liquéfie. Comme quand Maadi (25e ) et Bentz (32e ) n’ont pas le geste juste. En face, Arnold (12e ) trop court et Wolff (17e ), qui voit sa balle frôler le montant, ne sont guère plus heureux, imités par Begards (45e ), qui se procure quand même au passage l’occasion la plus nette avant la rentrée aux vestiaires, mais là aussi le cadre se dérobe en pourtant bonne position du numéro 11 visiteur.

La reprise voit toujours encore une défense visiteuse bien en place à l’image de Bretz, très présent, qui colmate sans mal les rares escarmouches locales, qui ne sont souvent qu’un florilège d’actes désordonnés.

Avant d’arriver au dénouement final, c’est Begards (78e ), mis sur orbite par Wolff, qui a encore l’occasion de débloquer le compteur. Dans le camp d’en face, on ne va pas s’en priver, en arrivant enfin à fissurer la carapace visiteuse, mais non sans avoir fait preuve au passage de beaucoup d’abnégation et d’une patience sans limite…

Commentaires

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook AS Sundhoffen

STAGE U11 - U13